Partager
Version imprimable

Current Size: 100%

Histoire et patrimoine

Histoire

C'est au IXème siècle qu'apparaît dans un texte de l'empereur Louis le nom de Sublena. Le village appartient alors à la Collégiale Saint Martin de Tours.

Au XIe siècle, vers 1060, la dénomination fut légèrement modifiée dans une chartre de Saint Martin, en Seblena. En 1119, puis en 1177, on trouve Sublenum, puis au XIIIe siècle, Subleines et Sublanis.

L'origine du nom pourrait venir d'une racine latine Sabulum "sable".

Puis deux possessions distinctes apparaissent : Sublaines est partagé entre le fief laïc de diverses familles appartenant en 1578 à Pierre Barétin, et en 1673 à Gilles Déodeau, d'une part, et d'autre part le fief religieux de la mairie qui relève d'Amboise et de la prévôté de Courçay.

 

Sites et Monuments

SITES ARCHÉOLOGIQUES

Plusieurs sites archéologiques très importants ont été fouillés entre 1962 et 1968 par l'archéologue Gérard Cordier. Il a pu découvrir deux tumulus, deux cimetières mérovingiens, de nombreux objets de l'époque du Hallstatt (500 av J.C.) et un puits gaulois meublé (sur 5 existants).

On trouve également, sur Sublaines, les vestiges d'une villa gallo-romaine, une voie romaine Amboise-Loches, ainsi que deux fermes à tour rectangulaire : la ferme de Cour dont le premier étage servait de colombier et la ferme de Homme parfois dénommée " Le Pavillon ", datant toutes deux du XVIe Siècle.

 

ÉGLISE PAROISSIALE SAINT MARTIN (XIIe siècle)

L'église paroissiale Saint Martin date du XIIe siècle. Elle est surmontée d'un beau clocher roman portant deux fenêtres par côté et décorées d'arcatures. Au Xve siècle, elle est restaurée et embellie. L'abside en cul de four à cinq pans est percée de cinq fenêtres en plein cintre. Il y a deux portes : la porte principale en pelin cintre surmontée d'une accolade et une petite porte côté nord. La sacristie est couverte de tuiles plates.

A l'intérieur l'édifice abrite une cuve baptismale en pierre du XVIIe siècle et un banc d'œuvre du XVe siècle, une statue de pierre du XVe représentant la Vierge et l'Enfant et une autre statue de pierre du XVIe siècle figurant Ste Catherine.

Les murs étaient décorés de peintures couleur rouge foncé, représentant des personnages en costumes d'époque (un homme vêtu d'un pourpoint et une femme auréolée). La nef est en voûte et le cœur en berceau brisé.